Wiki Gardiens des Cités Perdues
Advertisement
Wiki Gardiens des Cités Perdues
Source-orange.png

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa fiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».
Voir aussi : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Cet article contient des informations révélatrices au sujet du tome 4 et du tome 6.

Les apparentés ( Angl.  Cognates) sont deux elfes télépathes qui partagent un lien très fort basé sur la confiance.

Description[]

Capacités[]

Les apparentés peuvent réaliser ensemble des tâches infaisables pour un seul Télépathe en combinant leurs pouvoirs, et sont souvent employés lors des brises-mémoire. Leur lien fait que l'un d'eux pourra plus facilement retrouver son compagnon dans l'esprit du brisé. Deux apparentés ont par ailleurs un accès privilégié dans l'esprit l'un de l'autre ; par exemple, alors que personne ne peut rentrer dans l'esprit de Sophie (hormis les jumeaux Forkle), Fitz en a la possibilité grâce à leur lien d'apparentés.

Risques[]

Malgré le lien très fort qui unit deux apparentés, il peut être brisé si l'un des deux trahit la confiance de l'autre, par exemple si l'un lit dans les pensées de l'autre (ce qui est, soit dit en passant, strictement interdit dans le monde des elfes), ou deuxième cas fréquent, si l'un des deux elfes cache quelque chose à son apparenté. C'est ce qui est arrivé à Alden, qui était apparenté avec Quinlin : il lui a caché ses doutes au sujet du brise-mémoire de Prentice et cela a brisé leur lien.

Niveaux[]

Il y a plusieurs niveaux d'apparentage[à vérifier] suivant le degré de confiance entre les deux individus. Cependant, au bout d'un certain temps, les apparentés peuvent se cacher des choses car le lien qu'ils ont forgé est à présent assez fort pour ne pas se laisser briser par les secrets. De plus, faire confiance à l'autre est aussi accepter que des secrets puissent les séparer sans briser leur lien de confiance d'apparentés.

Apparentés connus[]

Advertisement