Source-orange.png

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa fiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».
Voir aussi : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Les Euryptérides, aussi appelés scorpions de mer ont sont des créatures protégées par les elfes.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Apparence[modifier | modifier le wikicode]

Les euryptérides ont l'apparence globale d'un scorpion, à la différence qu'ils sont gigantesques (long d'environ deux mètres ).[1] Leurs carapaces est marron, leurs pinces sont très grandes et leurs queues venimeuses. En dépit de leur allure menaçante, ils sont en réalité plutôt doux et affectueux. [2]

Usage[modifier | modifier le wikicode]

L'euryptéride nage à la surface de l'eau, raison pour laquelle il fut choisi pour tracter les nacelles[à vérifier] en Atlantide.

Les elfes l’utilisent comme une monture et ils organisent même des courses d'euryptérides en Atlantide.

Statut[modifier | modifier le wikicode]

Les elfes considèrent cette espèce comme protégée, et la gardent par conséquent à l'abri des humains dans des lieux spéciaux, tels que le Sanctuaire.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

  • La première fois que Sophie en voit un, elle est très effrayée (voire littéralement pétrifiée), ce qui ne manque pas d'amuser Fitz.
  • Dans le tome 4, quand Sophie voit les souvenirs de Keefe, il est notamment raconté que lorsqu’il avait 6 ou 7 ans, il attendait ses parents qui ne vinrent que bien plus tard à bord d'un attelage d'euryptérides. Il dut se contenter d'un simple "Pardon, nous t'avions oubliés" de la part de sa mère.
  • Dans le tome 6, le Nocturna de Lady Gisela est défendus par des Gorgodons : des créatures ayant la même queue venimeuse que les euryptérides.
  • Dans le tome 7, Edaline et Sophie se rendent au Bureau des unions à bord d'un euryptéride conduit par un cocher.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Relevé tome 1, chapitre 9 « Sophie poussa un hurlement à la vue du scorpion de deux mètres cinquante qui se cabra. »
  2. Relevé tome 1, chapitre 9 « Fitz se pencha pour caresser la carapace brune et luisante qui recouvrait le dos de la bête. »
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .